Massifs rocailles et étangs

Création de votre rocaille

Avant d’entreprendre un jardin de rocaille, le jardinier doit avoir en tête, ou inscrire sur du papier, le plan général du décor qu’il désire créer.

Les jardins botaniques donnent souvent de précieux exemples, mais une promenade dans la nature muni d'un appareil photo est aussi une très bonne source d’inspiration.

Une rocaille d’apparence naturelle doit suggérer la montagne, plus qu’elle ne l’imite.

En effet, une rocaille réussie doit s’intégrer dans le jardin, en apportant une note naturelle et originale.

Principes généraux :

rocaille:décoration massif et rocaille Au bonheur du jardin

Dans la nature, sous l’action de l’eau et du gel, les roches se fissurent verticalement et horizontalement.
Sous la pression de cette influence climatique, elles se crevassent et changent de forme.
Les parties les plus exposées s’effritent alors et la masse du rocher s’enfouit dans la couche de pierraille.
Seuls restent visibles les angles de la roche qui affleurent au-dessus du sol.
En appliquant notre principe de construction, le jardin apparaîtra plus équilibré et naturel.

L'emplacement adéquat :

Choisissez un emplacement ensoleillé avec une orientation générale Ouest ou Nord-Ouest, à l’abri des vents froids. La rocaille doit être installée de préférence à un endroit sinueux du jardin.
Plutôt qu’une falaise abrupte, préférez des gradins avec un profil offrant plusieurs niveaux et des décrochements.
Si votre terrain est plat, il sera nécessaire de faire des apports en terre pour créer artificiellement des vallonnements et des buttes.

Pour bien démarrer, il faut prévoir une surface de 20 à 30 m2.

Choix des roches

Choisissez de préférence des roches régionales, de texture et de couleur qui s’intègreront bien à votre décor.
Utilisez en priorité celles qui proviennent de votre jardin, extraites à l’occasion de gros travaux.

Vous pouvez choisir des pierres de formes différentes.
En effet, celles aux contours arrondis suggèreront des blocs éboulis de la base d’une pente.
A l'inverse, les pierres à angles vifs évoqueront un banc rocheux découvert par l’eau.
Pour ce genre d'utilisation, les blocs de grès ou de calcaire sont ceux qui conviennent le mieux.

De plus, les roches claires renforcent le contraste entre le végétal et le minéral.
Par conséquent, selon la saison et l’heure du jour, la luminosité sera différente ce qui donnera l'impression que les rochers sont plus ou moins grands suivant l’ombre portée.

C’est toute la magie d’une rocaille réussie !

Réalisation de votre rocaille

Il faut compter en moyenne 2 tonnes pour 1 m3 de roches. Ce volume permet de décorer environ de 7 à 12 m2 de rocaille.

Ensuite, il ne faut pas mélangez deux natures de roches différentes.
Le choix se portera alors sur peu de rochers mais de belle taille et disposés en gradins irréguliers.

Il faut toujours commencez à édifier la rocaille au bas du talus en installant en premier lieu les pierres les plus grosses.
Enterrez-les ensuite environ au tiers de leurs tailles, en respectant bien entendu les lignes de stratification.
Ces lignes doivent se trouver à l’horizontale.

Renforcez alors la base avec des pierres ou des rondins de bois afin éviter tout risque d’éboulement.
Cela permet de plus de souligner le décor.

Dans un second temps, disposer des roches moins volumineuses et combler les vides avec un mélange de sable et de terre légère.
 Au bout de quelques jours, après tassement, remplissez les creux avec du petit gravier mélangé à du sable grossier. Égalisez ensuite au râteau.

Drainage :

En effet, certaines plantes alpines et certains rocailles ne supportent pas les excès d’humidité, ainsi que le ruissellement.
Le risque est le déracinement.
Un bon drainage du terrain est alors nécessaire.

Un sol léger sur un sous-sol caillouteux constitue un drainage naturel suffisant.
Mais si vous disposé d'un terrain plat, creusez des tranchées de 50 cm de profondeur espacées de 1 à 2 m, puis remplissez-les à mi-hauteur avec de la caillasse, des briques cassées ou des cailloux.
Recouvrez-les ensuite de gravier ou de tourbe et combler avec de la terre.

Si vous disposé d'un terrain sablonneux, il ne sera retourné que d’une profondeur de bêche avant la pose des roches.
Enfin, en cas de talus abrupt, les pierres seront disposées en quinconce pour “casser” l’écoulement des eaux et un drain sera alors posé à la base du talus.

Muret fleuri

Concernant l'emplacement de ce muret, il est intéressant de le placé en bordure de terrasse afin de souligner les massifs.
L'utilité peut aussi résider dans le fait que ce muret peut accuser un dénivellement.
Plusieurs choix de murets sont à votre disposition;
Ils peuvent être rectilignes, courbes ou à angles cassés.

Ils sont la transition qui permet de passer sans heurt d’une partie du jardin à l'autre.

Réalisation

Au-dessous de 80 cm de hauteur, un muret en pierres sèches n’a pas besoin de fondation.
Un simple empilage de pierres plates calées avec du sable ou de l’argile suffit à l'homogénéiser l’ensemble.

Utiliser la forme des pierres, en alternant gros blocs, pierres plates et formes allongées.
N’hésitez pas à les retailler avec une masse pour rompre la monotonie d’un alignement de blocs trop semblables.

Veillez au bon alignement des pierres. Même si le muret suit une pente, contrôlez-le à l’aide d’un cordeau.

Réserver les plus grosses pierres pour le bas en les installant sur un lit de sable et de petits graviers.
Incliner les légèrement vers l’arrière pour renforcer la solidité.

Empiler les pierres les unes sur les autres en les intercalant d’une couche mélangeant du sable et du graviers.
Calez-les avec de plus petites couches, sans aligner les joints d’une rangée sur l’autre.

Au cours de la construction, aménager les séparations entre les blocs des niches puisque une fois garnies de terreau, ils accueilleront vos plantes.

Dans le cas d’une construction plus élevée, c'est à dire au-dessus de 1 m , il sera nécessaire d'établir des fondations  et de caler les pierres avec du mortier dans les parties cachées.

Rocaille en pots

Idéaux pour les terrasses, les patios ou pour accompagner une descente d’escalier, les pots s’intègrent dans tous les espaces du jardin.

Auges, coupes, vasques, un grand nombre de contenants peuvent être utilisés pour créer ses rocailles tout en les préservant durant la période hivernale.

En effet, les cultures en pots sont sensibles aux variations de température.
En cas de fortes chaleurs, l’évaporation étant importante, l'augmentation de la fréquence des arrosages est nécessaire.
À l'inverse, en cas d’excès d’humidité, essentiellement au printemps et à l’automne, un bon drainage évitera le pourrissement des racines.

Pour réussir votre rocaille en pots

Tout d'abord, installez une couche de billes d’argile au fond du pot pour entretenir un climat de fraîcheur au pied des plantes.

Ensuite déposez un feutre de jardin qui protègera les pots de la chaleur tout en maintenant un bon degré hygrométrique.

Il faut de plus employer un bon mélange drainant.

Installer ensuite vos plantes et les arroser copieusement.

Enfin, l’hiver suivant, emmailloter les plantes les plus fragiles dans un voile d'hivernage.


Pour toutes autres questions, n'hésitez pas à nous contacter. Notre équipe se fera une joie de vous répondre.
Vous pouvez nous joindre par téléphone au 003256841340  ou en remplissant notre formulaire contact.

Au bonheur du jardin

Ouvert du Lundi au Samedi

Matin : 08h00 - 12h00
Après-midi : 14h00 - 18h00

19 carrière desmettre
7712 - Herseaux
tél : 056.84.13.40

Nous contacter

Cliquez- ici